Soyez au courant des nouveautés de la boutique en me suivant sur les réseaux

Paris

lauwaart@gmail.com

[:fr]

Lauwaart

Petite biographie pour les curieux

“Pour tout vous dire, je me vois difficilement faire autre chose. Je peux y embarquer toute ma passion et mon énergie.”
LAUWAART.

 

1994. 

Naissance. C’est sur l’île de la Martinique, dans les Petites Antilles Françaises, que la jeune artiste fait ses premiers pas. A l’inverse de certains de ses camarades qui s’amusent à jouer aux billes ou à la poupée, c’est avec les couleurs, les formes et le papier qu’elle s’épanouit. Ce qui s’avérait n’être qu’une simple activité, un simple exutoire, devient peu à peu une véritable Passion. Créative et perfectionniste, elle améliore son coup de crayon en prenant en compte les dernières tendances sur le média 2.0. Et, alors que le dessin s’impose comme étant l’un de « ses traits de caractère », sa marque de fabrique, c’est non sans peine qu’elle donnera une identité à son «talent». Lauwaart

2012-2016.

D’abord diplômée d’un Bac Littéraire, elle s’envole pour la Barbade à l’âge de 18 ans afin de parfaire son anglais. L’année suivante, c’est en Île de France qu’elle décide de poser bagages où elle obtient un BTS Tourisme. Mais, chassez le naturel, il revient au galop. Ne souhaitant poursuivre dans cette voie, elle renoue avec sa Passion et décide de faire de celle-ci, son “motto”. Évoluant avec le numérique, et consciente des nouvelles avancées technologiques, son attrait pour le design graphique ne se fait guère attendre. Durant un an, elle se forme seule dans cette discipline et intègre par la suite un Master 1  de Design Graphique. enchaînant les alternances en entreprises en tant que Graphiste Web Designer, son coeur est ailleurs. Artiste dans l’âme et réfractaire aux codes qu’on lui impose, elle met fin à son dernier contrat, n’obtient pas son diplôme mais décide tout de même de se lancer, seule, et se faire un nom dans le milieu.

2017.

Munie de sa tablette graphique et de son courage, elle se crée une identité visuelle digitale et donne naissance à Lauwaart.
S’inspirant de séries, de documentaires, de ses voyages, expériences personnelles, de personnages publics ou encore de son entourage, elle s’octroie le droit de raviver chaque personnalité. Au contraire de la photographie qui fige le temps, Lauwaart transporte son sujet vers un ailleurs, un angle de vue différent d’un simple cliché, son univers constamment en mouvement. Un univers rempli de contradiction, mêlant à la fois le Réel et l’Imaginaire. Colorées, agréables à la vue mais également intrigantes, chaque détail est minutieusement travaillé. En perpétuelle introspection, elle donne alors naissance à une série de personnages aux yeux blancs -série dite “Cosmique”-, symbole de sa vision du rapport entre l’Homme et l’Univers. Cette même année, elle effectue sa première exposition au Nil de Paris, organisée par Black Art. Une expérience enrichissante qui lui donnera beaucoup plus envie de poursuivre.
Mais souffrant d’insomnie, notamment avec la charge de travail que demande le digital painting, Lauwaart perd progressivement la vue. Et en Décembre 2017, on lui découvre un Kératocône, une maladie de la cornée qui diminue la vue.

2018.

Fatalité? Non. Début d’année difficile mais productif. “Les yeux c’est ce qui nous relie au monde extérieur. C’est un outil important, pas seulement pour l’artiste. Néanmoins ça me permet de diversifier mes supports.” Consciente de ses capacités et motivés par son imaginaire, sa créativité débordante et sa soif d’apprentissage, elle devient alors une artiste aux multiples facettes. Elle loue son premier atelier d’artiste à Ivry-sur-Seine, dans le centre de production culturelle, le Soft. Baigné par l’Art sous toute forme, elle prend plaisir à créer des contenus digitaux et à les matérialiser sous forme de posters, tableaux, stickers et autres supports. Mais pas que. Depuis son Kératocône, elle retourne aux bases et se perfectionne essentiellement avec de la peinture traditionnelle (huile, aquarelle) sur toile. Lauwaart met également en place sur son site internet une boutique où elle met en vente ses tableaux, ses stickers, mais aussi des tote bags à l’effigie de ses créations.  Sur le long terme, Lauwaart a pour objectif de réaliser un dessin animé destiné aux jeunes adultes. Et comme toute opportunité est bonne à prendre, continuer de s’étendre, pourquoi pas, à l’international.

Saviez-vous que…

LAUWAART signifie : “Lau” parce que son deuxième prénom c’est Lauriane, “wa” pour “wanakaera” qui est l’un des noms de la Martinique, et “art”.

Dates clés

Août 1994: Naissance de l’artiste – MARTINIQUE
Année 2012: Baccalauréat littéraire – MARTINIQUE
Juillet 2017: Naissance de Lauwaart – PARIS

Dates d’exposition

Novembre 2017 : Expo/vente Black Art : Nil de Paris – PARIS
Décembre 2017: Expo/vente marché Afro-Caribbéen – PARIS
Mars 2018 : Expo/vente au Marché Afro-Caribbéen – PARIS
#DrawingWhileBlack: Repérée et citée
Juin 2018 : Portes ouvertes au Soft – IVRY SUR SEINE

Exhibition

19-21 Septembre 2018: Europa street art tour – AMSTERDAM
23 Septembre 2018: Atelier d’initiation au dessin – Brunch A l’ombre d’un cocotier/ WIF à PARIS.

Dates à Venir

Octobre 2018 : Europaart Tour – Destination à venir

Social

Rendez-vous sur tipeee si vous souhaitez me soutenir un peu plus en participant à mon développement

Soutien
[:en]

Lauwaart

Petite biographie pour les curieux

“Pour tout vous dire, je me vois difficilement faire autre chose. Je peux y embarquer toute ma passion et mon énergie.”
LAUWAART.

 

1994. 

Naissance. C’est sur l’île de la Martinique, dans les Petites Antilles Françaises, que la jeune artiste fait ses premiers pas. A l’inverse de certains de ses camarades qui s’amusent à jouer aux billes ou à la poupée, c’est avec les couleurs, les formes et le papier qu’elle s’épanouit. Ce qui s’avérait n’être qu’une simple activité, un simple exutoire, devient peu à peu une véritable Passion. Créative et perfectionniste, elle améliore son coup de crayon en prenant en compte les dernières tendances sur le média 2.0. Et, alors que le dessin s’impose comme étant l’un de « ses traits de caractère », sa marque de fabrique, c’est non sans peine qu’elle donnera une identité à son «talent». Lauwaart

2012-2016.

D’abord diplômée d’un Bac Littéraire, elle s’envole pour la Barbade à l’âge de 18 ans afin de parfaire son anglais. L’année suivante, c’est en Île de France qu’elle décide de poser bagages où elle obtient un BTS Tourisme. Mais, chassez le naturel, il revient au galop. Ne souhaitant poursuivre dans cette voie, elle renoue avec sa Passion et décide de faire de celle-ci, son “motto”. Évoluant avec le numérique, et consciente des nouvelles avancées technologiques, son attrait pour le design graphique ne se fait guère attendre. Durant un an, elle se forme seule dans cette discipline et intègre par la suite un Master 1  de Design Graphique. enchaînant les alternances en entreprises en tant que Graphiste Web Designer, son coeur est ailleurs. Artiste dans l’âme et réfractaire aux codes qu’on lui impose, elle met fin à son dernier contrat, n’obtient pas son diplôme mais décide tout de même de se lancer, seule, et se faire un nom dans le milieu.

2017.

Munie de sa tablette graphique et de son courage, elle se crée une identité visuelle digitale et donne naissance à Lauwaart.
S’inspirant de séries, de documentaires, de ses voyages, expériences personnelles, de personnages publics ou encore de son entourage, elle s’octroie le droit de raviver chaque personnalité. Au contraire de la photographie qui fige le temps, Lauwaart transporte son sujet vers un ailleurs, un angle de vue différent d’un simple cliché, son univers constamment en mouvement. Un univers rempli de contradiction, mêlant à la fois le Réel et l’Imaginaire. Colorées, agréables à la vue mais également intrigantes, chaque détail est minutieusement travaillé. En perpétuelle introspection, elle donne alors naissance à une série de personnages aux yeux blancs -série dite “Cosmique”-, symbole de sa vision du rapport entre l’Homme et l’Univers. Cette même année, elle effectue sa première exposition au Nil de Paris, organisée par Black Art. Une expérience enrichissante qui lui donnera beaucoup plus envie de poursuivre.
Mais souffrant d’insomnie, notamment avec la charge de travail que demande le digital painting, Lauwaart perd progressivement la vue. Et en Décembre 2017, on lui découvre un Kératocône, une maladie de la cornée qui diminue la vue.

2018.

Fatalité? Non. Début d’année difficile mais productif. “Les yeux c’est ce qui nous relie au monde extérieur. C’est un outil important, pas seulement pour l’artiste. Néanmoins ça me permet de diversifier mes supports.” Consciente de ses capacités et motivés par son imaginaire, sa créativité débordante et sa soif d’apprentissage, elle devient alors une artiste aux multiples facettes. Elle loue son premier atelier d’artiste à Ivry-sur-Seine, dans le centre de production culturelle, le Soft. Baigné par l’Art sous toute forme, elle prend plaisir à créer des contenus digitaux et à les matérialiser sous forme de posters, tableaux, stickers et autres supports. Mais pas que. Depuis son Kératocône, elle retourne aux bases et se perfectionne essentiellement avec de la peinture traditionnelle (huile, aquarelle) sur toile. Lauwaart met également en place sur son site internet une boutique où elle met en vente ses tableaux, ses stickers, mais aussi des tote bags à l’effigie de ses créations.  Sur le long terme, Lauwaart a pour objectif de réaliser un dessin animé destiné aux jeunes adultes. Et comme toute opportunité est bonne à prendre, continuer de s’étendre, pourquoi pas, à l’international.

Saviez-vous que…

LAUWAART signifie : “Lau” parce que son deuxième prénom c’est Lauriane, “wa” pour “wanakaera” qui est l’un des noms de la Martinique, et “art”.

Dates clés

Août 1994: Naissance de l’artiste – MARTINIQUE
Année 2012: Baccalauréat littéraire – MARTINIQUE
Juillet 2017: Naissance de Lauwaart – PARIS

Dates d’exposition

Novembre 2017 : Expo/vente Black Art : Nil de Paris – PARIS
Décembre 2017: Expo/vente marché Afro-Caribbéen – PARIS
Mars 2018 : Expo/vente au Marché Afro-Caribbéen – PARIS
#DrawingWhileBlack: Repérée et citée
Juin 2018 : Portes ouvertes au Soft – IVRY SUR SEINE

Exhibition

19-21 Septembre 2018: Europaart tour – AMSTERDAM
23 Septembre 2018: Atelier d’initiation au dessin – Brunch A l’ombre d’un cocotier/ WIF à PARIS.

Dates à Venir

Octobre 2018 : Europaart tour – Destination mystère

Social

Rendez-vous sur tipeee si vous souhaitez me soutenir un peu plus en participant à mon développement

Soutien
[:]