Première Participation à Un Podcast Avec Le West Indies Art Podcast

INTRO

Il y a plus d’un mois, si on m’avait dit que je participerais à mon premier Podcast, j’aurais sûrement répondu un truc genre “ Je ne fais pas ça! Malade! “ en retournant caresser ma baie vitrée pour capter l’énergie de dehors, juste ce qu’il faut pour ne pas oublier le chemin vers la réalité. Parce que bon, sérieusement, entre nous hein… Avec toutes les limites que je m’impose, ma zone de confort introvertie niveau 172, mon syndrome de l’imposteur (Alias “Babi” que j’envoie bien plus souvent en vacances maintenant : ”Oui oui faut rester en vacances Mr!”) et le fait que je n’aime guère entendre ma voix capturée,… (Ce qui entre nous est très paradoxale vu l’intérêt particulier que j’ai pour l’art de voix-off-er”… Bref)
Comment dire? Un podcast? Awai? Lauwaart?

”Mais me voici hors de ma zone de confort, à “euht-er”, à “du coup-er”, à “en fait-er” et à paraphraser dans les oreilles perdues ou trouvées des plus curieuses.x.

WEST INDIES ART ET LE PODCAST

West Indies Art est un compte instagram créé en 2020 et qui a pour objectif de faire la promotion des créatifs et artistes visuels de la Caraïbe. Dernièrement, la page a accueilli Khad artiste et directrice artistique guadeloupéenne et algérienne pour parler spiritualité et cuisine végétale, et Maco Jaune créatif multi-passions guadeloupéens pour l’équilibre dans le chaos créatif . J’ai trouvé ces deux épisodes plein de douceur, et super inspirant puisque ne connaissant pas ou pas personnellement ces artistes, j’ai pu avoir un aperçu de leur univers, leurs parcours, philosophies créatives, et de leur personnalité, moteurs, …
Pour l’épisode 3 :  l’expression de soi à travers le portrait, j’aborde deux dimensions importantes dans mon univers, le portrait bien sûr, et, la représentation.

Rdv sur https://www.buzzsprout.com/1971626/10865942-lauwaart-l-expression-de-soi-a-travers-le-portrait pour écouter le podcast.

LA PLACE ET L’IMPORTANCE DE L’EXPRESSION DANS LE PORTRAIT ET MON UNIVERS

J’ai envie de croire que c’est une évidence pour ceux qui reçoivent mes emotions, et pensées à travers mon art que la femme noire est un pilier de mon univers.
Le besoin de représentation est la première souche, le pivot de la réflexion et l’univers de mon art.
J’estime ne pas avoir vu ou connu suffisamment de représentation positives de femmes qui me ressemblent étant plus jeune.
Aujourd’hui, je ne peux pas ignorer cette mission. Je ne peux pas ne pas me demander quelles représentations aurait été importantes pour moi dans ma jeunesse, et qu’est ce que j’aimerais voir comme représentation dans un futur aussi proche que lointain. Ce à quoi je réponds toujours par “Diversité”. Je veux voir des femmes aux couleurs, histoires, passions, formes, et énergies infinies. Des femmes confiantes, vulnérables, fortes, fragiles, douces, fières,… Des femmes puissantes dans l’acceptation et la célébration de leur propre essence quelles qu’elles soient.
C’est dans cette direction, que je veux explorer mon temps, mes capacités, et mon energie. Dans la découverte et l’expression profonde de mon essence. Puisse mon chemin fleurir sous les signes de l’inspiration, de l’amour, et de la sincérité.
Je conclurais avec des mots qui m’ont énormément touché, inspiré et accompagné récemment :

“ Vivre est précieux, spécial et complexe à la fois. C’est important de pouvoir partager ce que l’on ressent même quand c’est difficile. Peut-être que le plus difficile est de pouvoir dialoguer avec tous les aspects qui nous habitent”

– Simélin

QUELQUES LIGNES DE DOUCEUR

Maintenant, je souris et rigole avec et de cette autodérision qui n’est autre qu’un peu de ma vulnérabilité s’échappant de mon corps avec humour. Douce vulnérabilité qui est plus que nécessaire pour l’artiste (nous tous en vrai) puisqu’elle sait amplifier la puissance, le brio d’une démarche (artistique mais pas que), d’une oeuvre, d’un moment, d’un échange…
Et elle gravite, beaucoup, d’intensités et de formes différentes.
Ces questionnements et observations que j’ai eu pour elle, m’ont poussé à lui écrire un petit quelque chose. J’invite d’ores et déjà mon moi +temps à revenir la visiter ici parfois.

La Vulnérabilité, énergie, qui veut sortir
La vulnérabilité, voix, qui demande à être vue

Je dois avouer que l’entendre à mon oreille, me fige encore par moments,
Par reflexe, me donne envie de retourner m’assoir à l’ombre.
Seulement, maintenant je sais que l’heure de la danse arrive, et qu’il me faut bouger.

Je ressens ces vibrations,
Et perçois plus intensément ces couleurs ternies auxquelles je m’étais habituée.
Je ressens la chaleur,
Et qu’est ce que ça fait du bien.
La chaleur du soleil,
La chaleur des mots,
La chaleur des partages,
La chaleur des corps,
La chaleur de la présence.

Et je me dois de prendre le temps
De sentir et ressentir pleinement
Tous mes bains de soleil,
Toutes mes danses,
Tous mes sourires,
Tous mes changements,
Tous mes mouvements…
De contempler toute matière présente sur cette terre, (tangible ou pas, visuelle ou pas)
qui fait briller l’essence de ma forme..
Vivre mes crépuscules, aurores, arc an ciel,
De saluer mes entourants et mes dedans toujours avec amour,
Toute cette vie, autour et dedans, qui m’est si cher.

Beaucoup de mots, peut-être même un petit rythme, pour dire que je m’ouvre pour la première fois dans un Podcast pour West Indies Art Podcast ici si ce n’est pas encore fait.

BIG THANKS

C’est clairement une première expérience unique de par ses energies que j’ai pu partager avec mon interlocutrice, Laura. Une femme à la douceur d’un pissenlit. Je vais chérir ce moment avec beaucoup de tendresse, d’amitié et d’affection.
Merci de me voir, de me sentir, et de créer un espace où nous pouvons ensemble célébrer, apprendre, discuter, vivre.
Merci à l’Univers pour les connections qui se font hors de nos petits radars, et entendements humains.

Bonne écoute à vous, et n’hésitez surtout pas à résonner en commentant ou en partageant sur l’espace qui vous sera le plus adéquat, via instagram, twitter ou encore facebook.

 ”Personne d’autre qu’une femme noire ne peut savoir ce qu’une femme noire vit ou ressent”
Alors libère toi de tout ce qui t’attache ou t’enferme et exprime toi.

Commentaire : 1
  • Caroline Toussaint
    6 mois ago

    Bravo pour cette ouverture dans le monde du podcast ! Je vais de suite aller écouter ça merci pour la découverte 😉
    J’aime beaucoup comment tu écris c’est très poétique. Je comprend très bien ce que tu veux dire sur la représentation des femmes noires, c’est un combat que je mène également, et que de plus en plus de personne mène pour représenter au plus juste la diversité dans ce monde. J’adore tes dessins et ton univers en tout cas, et ton intro m’a fait rire. xD
    Continue a t’exprimer, par les mots, les dessins ou la voix. Plus on le fera plus on sera capable d’apporter de la couleur dans ce monde

    Réponse

Commentaire

fr_FRFrançais