Blog

INTRO Il y a plus d’un mois, si on m’avait dit que je participerais à mon premier Podcast, j’aurais sûrement répondu un truc genre “ Je ne fais pas ça! Malade! “ en retournant caresser ma baie vitrée pour capter l'énergie de dehors, juste ce qu’il faut pour ne pas oublier le chemin vers la réalité. Parce que bon, sérieusement, entre nous hein… Avec toutes les limites que je m’impose, ma zone de confort introvertie niveau 172, mon syndrome de l’imposteur (Alias “Babi” que j’envoie bien plus souvent en vacances maintenant : ”Oui oui faut rester en vacances Mr!”) et le fait que je n’aime guère entendre ma voix capturée,… (Ce qui entre nous est très paradoxale vu l’intérêt particulier que j’ai pour l’art de voix-off-er”… Bref) Comment dire? Un podcast? Awai? Lauwaart? ”Mais me voici hors de ma zone de confort, à “euht-er”, à “du coup-er”, à “en fait-er” et à paraphraser dans les oreilles perdues ou trouvées des plus curieuses.x. WEST INDIES ART ET LE PODCAST West Indies Art est un compte instagram créé en 2020 et qui a pour objectif de faire la promotion des créatifs et artistes visuels de la Caraïbe. Dernièrement, la page a accueilli Khad artiste et directrice artistique

Dans cet article, je vais vous présenter un peu la marque Rebel Girls, la collaboration, et la finalité de cet échange.Je vous souhaite d’ores et déjà une très bonne lecture, et je vous donne rendez vous à la fin de l’article. REBEL GIRLS : QU’EST CE QUE C’EST? Il s’agit d’une marque américaine qui mélange éducation et divertissement dans le but d’inspirer et d’impacter les femmes de demain, et ce dès le plus jeune âge (+6). Pour ce faire, Rebel Girls propose des livres, des podcasts ainsi que des jouets. Créé par Elena Favilli et Francesca Cavallo en 2016, la marque compte aujourd’hui 4 ouvrages. Le dernier : “Good night stories for rebel girls : 100 real Tales of Black Girl Magic“, a été édité par Lilly Workneh Sonja Thomas, Jestine Ware, et Diana Odero. Sans compter un avant-propos rédigé par Madame Cashawn Thompson, qui n’est autre que l’instigatrice du mouvement #BlackGirlMagic. UNE COLLABORATION ENRICHISSANTE ET MARQUANTE. Pour cette édition, Rebel Girls a décidé d’honorer les femmes noires avec des femmes noires. Tout cela par des femmes noires, et pour des femmes noires. J’ai donc eu l’honneur de faire partie des 64 illustratrices noires choisies dans le monde entier pour la réalisation des 100 portraits. (Je ne vous raconte pas la joie et la pression). Pour ce numéro,

INVITATION AU LAB DE SALY "Pour commencer, tout est parti de la volonté de Saly de partager un espace, un support au nom de la création avec son concept “Welcome to my Lab”.Cette collaboration est tout d’abord née de cette relation amicale artistique naissante avec Saly. En a suivi une envie commune de partager, de s'entraider et d’artistiquement grandir ensemble. C’est d’ailleurs pour cela qu’au moment où Saly a proposé, j’ai tout de suite accepté. Sans avoir besoin de réfléchir au préalable, cela s’est fait tout naturellement."- Lauwaart ÉCHANGES ET QUESTIONNEMENTSComment lier et imbriquer les deux univers de manière cohérente et équitable? Comment donner une forme artistique à des affinités humaines ? "Admirative de la technique et des différentes techniques de Lauwaart, j’ai d’abord eu envie d'apprendre à connaître ses méthodes de travail. Nous avons beaucoup discuté de nos façons respectives d’aborder l’art. J’ai découvert chez Lauwaart à ce moment-là une réelle discipline, une curiosité et une polyvalence qui m’ont beaucoup inspirée. L'idée de collaborer sur une œuvre est finalement arrivée rapidement. "- Saly.D NAISSANCE DE L'IDÉELa volonté de mettre en relief l’aspect militant de l’art de Lauwaart mise en lien avec le besoin récent de Saly de donner du sens à

Certains d'entre vous le savent déjà, d'autres non. Mais j'ai eu le plaisir de vivre ma première expérience en galerie d'art à l'Opéra Lounge (solo en plus à Barcelone) à la fin du mois d'Avril, plus précisément du 25 au 28. Avant Tout a commencé sur Instagram quand @TheArtTheyGive m'a contacté pour me proposer cette opportunité inattendue. Pour que vous voyez un peu, @TheArtTheyGive est un tout nouveau projet ayant pour but de mettre en avant des artistes en tout genre et de tout horizon à travers des expositions, des events, des performances live,

« La Passion du geste » et « Esprit d’entreprendre ». Deux catégories symboliques dans lesquelles Lutrycia s’est inscrite afin de participer au festival « Je filme le métier qui me plaît ». Elle avait pour « mission » de dresser visuellement le portrait d’un « professionnel » et ainsi lui laisser carte blanche pour exprimer sa vision de son métier. J’ai donc été amené à parler de mon statut d’artiste (digital, peinture), de la genèse de Lauwaart. Je vous laisse la découvrir à travers cette interview exclusive. https://www.youtube.com/watch?v=RHL7Jzqjn4s&t=36s Réalisation et montage | Lutrycia Musique | Broke for free de Summer Sliffs Traduction | Lauwaart R é s e a u x INSTAGRAM LUTRYCIA | https://www.instagram.com/lvtrecia/ INSTAGRAM LAUWAART | https://www.instagram.com/lauwaart/ TWITTER LAUWAART | https://twitter.com/lauwaart SITE WEB | https://lauwaart.com/ Si tu souhaites contribuer à la croissance de Lauwaart, tu peux faire un don via Paypal: lauwaart@gmail.com © 2018

Je vous invite à regarder ma première vidéo Youtube, un time lapse, pour vous permettre d'avoir une idée de l'évolution d'un dessin. Enjoy ! https://www.youtube.com/watch?v=icgk0uD-NMk&feature=youtu.be    

Crédit photo : @ Swelly A l'occasion d'un Brunch organisé par les associations "A l'Ombre d'un cocotier" et "La Wif", je me suis produite pour la première fois pour un atelier d'initiation au dessin. Retour sur l'évènement. S'organiser pour un tel évènement demande beaucoup d'énergie et d'investissement personnel. Il me fallait tout d'abord trouver un thème. Un thème qui parlerait à tout le monde. Récurrente dans la majorité de mes dessins, j'ai choisi d'aborder la représentation de la Femme. “Dessine la Femme Idéale”, un sujet qui semblait simple et pourtant.  J'avais pour objectif de transmettre les bases du dessin papier aux intéressés tout en leur apprenant à se laisser guider par leurs émotions, leurs sensations. Ce n'est pas simple de donner une consistance, aussi minime soit-elle à l'abstrait ( ici, la pensée). Mais il est intéressant d'essayer.  c’est une moyen d’aborder l’Art de façon personnelle..

Vous avez été nombreux à me le demander. Aujourd’hui, je vais m’adresser aux personnes curieuses d’apprendre le digital painting. Avec un peu d’entraînement et d’assiduité, le digital painting n’aura plus aucuns secrets pour vous.. Non j’exagère. J’apprends toujours un peu plus chaque jour. Je tiens à vous prévenir, ce n’est pas un “Tuto”, il y en a déjà plein sur Youtube. Mon but est de voir avec vous certains points fondamentaux suite à mon expérience personnelle. Quelles sont les choses à savoir ? Comment et par où commencer ? Pour y arriver, posons d'abord les bases ! Pour exceller dans le domaine, il faut savoir de quoi il est question, où vous mettez les pieds. Place à un petit rappel de ce qu’est le digital painting. “TU AS DIT DIGITAL PAINT.. QUOI”? Selon Wikipédia, “Le digital painting, est une forme d'art numérique apparue dans les années 1990 dans laquelle les techniques traditionnelles de la peinture, telles que l'aquarelle, les huiles, l'impasto, sont appliquées à l'aide d'outils numériques grâce à un ordinateur, une tablette graphique, un stylet et un logiciel" Ok

Comme la plupart d’entre vous, il m’arrive de partir quelques jours, pour nourrir mon  imaginaire ou tout simplement faire un break. Découvrez mes outils essentiels. Ceux qui ne me quitte pas, même à 8000km de Paris. "L'artiste dévoile la profondeur. C'est parce qu'il prend du recul par rapport au visible qu'il est proche de l'invisible." - Karlfried Graf Dürckheim -   Chaque paysage que l’on croise, chaque personne que l’on rencontre durant ces quelques jours/semaines/mois constituent le plus clair du temps notre paysage quotidien. Ils deviennent même parfois de véritables sources d’inspiration. On s'intéresse à leur trait de visage, leur trait de caractère et parfois même à leur histoire qui se reflète dans leur regard. On s'inspire certes, mais on en apprend aussi beaucoup sur nous même. Ces petits "breaks" sont aussi l’occasion de me diversifier sur d'autres supports, de me perfectionner et/ou découvrir de nouveaux styles, détachée de mon écran d’ordinateur. Confronter mon regard au monde extérieur.  Le digital painting a  ses avantages comme ses inconvénients. Mais retourner au dessin traditionnel m'a permis, en quelque sorte, de façonner mon "style". Hormis mes vêtements, ma valise renferme essentiellement 80% de mon matériel de dessin. Pour vous donner une petite idée de ce que j’embarque

A l'occasion du lancement du magasin éphémère "Nil de Paris", l'équipe de France-Antilles m'a posé quelques questions sur mon Art. Découvrez ma première interview en cliquant sur le logo ci-dessous.

fr_FRFrançais